Vous avez déjà un compte ?
Pas encore membre ?
Forumsanté > Conseil Santé > Beauté > Chirurgie esthétique > Prothèses mammaires

Le magazine

Consultez-le en ligne !
Conseil Santé

Prothèses mammaires


PARTAGER :

Ce qu'il faut savoir sur les prothèses mammaires

Le cancer du sein : faire front

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme, en France et ailleurs. Sa fréquence progresse de 2% à 3% par an. L'annonce du diagnostic est bien souvent un coup de massue. Le chemin de la guérison est lui long et éprouvant. Pourtant, grâce aux progrès de la médecine, il est aujourd'hui possible de surmonter cette épreuve. Par ailleurs, le soutien de l'entourage est indispensable pour conserver le moral et la volonté de vaincre la maladie.

Dans la plupart des cas, le traitement fait appel à la chirurgie ou à la radiothérapie, suivie ou non de chimiothérapie. En cas de chirurgie, il est possible d'enlever soit la tumeur, soit tout le sein.

Pour la femme, l'ablation d'un sein constitue un évènement très traumatisant, d'où l'importance des prothèses mammaires et de la reconstruction mammaire. Le choix entre ces deux solutions reste très personnel.

"J'ai été opérée il y a près de 2 ans (ablation totale du sein droit). Ma vie suit son cours normal grâce à une famille unie. Au printemps, nous sommes allés skier dans le Tyrol du Sud. Ensuite, au pays basque, j'ai pu nager et faire de la voile avec mon mari ! La natation est, de toute façon, toujours recommandée et je me sens bien avec les maillots de bain conçus pour le port de la prothèse. Je peux seulement conseiller aux femmes dans le même cas que moi de continuer à mener une vie aussi normale que possible. Je travaille et je m'occupe de ma maisson, de mes activités sportives, sociales et familiales."

Marianne, Cassis

Mastectomie et prothèse externes

La mastectomie

Aussi appelée mammectomie, cette intervention fait référence à l'ablation chirurgicale d'un sein. Totale ou partielle, elle est essentiellement réalisée dans le cas de cancer du sein.

La mastectomie totale peut être élargie ou simple. Dans la mastéctomie élargie, le sein malade, les ganglions de l'aisselle et le muscle pectoral sont enlevés par une large incision. Actuellement, la préférence est donnée à une intervention moins mutilante, qui respecte le muscle pectoral : la mastectomie simple.

La mastectomie partielle concerne seulement une portion du sein; avec la simple ablation de la tumeur, elle respecte davantage l'anatomie et la silhouette féminines.

Après la mastectomie

Le moment le plus favorable pour envisager la reconstruction d'un sein depend des traitements associés à la chirurgie. Dans certains cas, la reconstruction mammaire est immédiate, c'est-à-dire qu'elle est réalisée en même temps que l'ablation du sein.

Le plus souvent, il faut néamoins attendre un certain temps après la fin des traitements avant de pouvoir reconstruire le sein retiré. Dans ce cas, une première solution provisoire en mousse peut être portée en attendant la cicatrisation de la plaie et la fin des traitements. Il existe également des prothèses externes auto-adhérentes qui sont comme une seconde peau et offrent un grand confort. Toutefois, ce type de prothèses ne doit pas être porté dans les suites immédiates de l'opération et des traitements car la peau est encore trop fragilisée.

Cette prothèse externe peut ensuite être remplacée par une prothèse interne, en sillicone ou en sérum physiologique. Sachez toutefois que certaines femmes opérées décident de ne pas recourir à la reconstruction mammaire et préfèrent continuer à porter des prothèses externes.

Vêtements adaptés au port de prothèses externes

Aujourd'hui, il existe une gamme complète de soutien-gorge et maillots de bain adaptés au port d'un prothèse externe.

Disponibles dans certaines pharmacies Forum Santé*, ces soutien-gorge et maillots de bain comportent une poche à l'intérieur de chaque bonnet, destinée à accueillir les proth_se externes. Ces vêtements offrent un résultat naturel et un bon maintien, permettant aux femmes ayant subi une ablation du sein de conserver leur féminité en attendant la pose d'une prothèse interne par voie chirurgicale.

* Coordonnées disponibles au 01 48 94 94 63 et sur le site http://www.amoena.fr/, rubrique dépositaires

Indication des prothèses mammaires

Une prothèse mammaire interne, également appelée implant mammaire, s'applique à deux types de situations : 

  • Reconstruction des seins à la suite de l'ablation d'un sein cancereux
  • Augmentation du volume des seins pour des raisons esthétiques en cas d'hypoplasie mammaire

Types de prothèses mammaires

Les prothèses mammaires utilisées à ce jour sont composées de deux éléments :

  • L'enveloppe de la prothèse mammaire, soit le contenant
  • Le contenu de la prothèse mammaire, soit le produit de remplissage

L'enveloppe est toujours constituée d'un élastomère de silicone lisse ou texturé. Aujourd'hui, grâce aux progrès techniques, l'enveloppe est devenue beaucoup plus solide, avec un résistance à l'usure bien supérieure aux prothèses d'antan.

Contrairement à l'enveloppe, les produits de remplissage diffèrent. Il s'agit généralement soit de gel de silicone soit de sérum physiologique, a été introduit par le fabricant. De ce fait, le volume de la prothèse est établi en usine. Les implants gonflables au sérum physiologique sont remplis par le chirurgien au moment de l'intervention. Le chirurgien peut ainsi en adapter le volume.

En France, la frande majorité des prothèses commercialisées sont des prothèses pré-remplies de gel de silicone. Toutes le prothèses sont soumises à une réglementation rigoureuse et doivent être autorisées par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps).

Gel de silicone

Utilisées depuis plus de 40 ans, ces prothèses ont fait la preuve de leur efficacité. Très proches de la constitution d'un sein normal, elles apportent un toucher naturel. Elles n'ont pas tendance à diminuer de volume avec le temps et ont une plus longue longévité par rapport aux prothèses pré-remplies au sérum physiologique.

Sérum physiologique

Ces prothèses ont une consistance moins naturelle au toucher en raison de leur contenu liquidien. Elles ont tendance à diminuer de volume avec le temps en formant des plis, visibles ou perceptibles au toucher. De plus, elles sont susceptibles de se dégonfler brutalement, dans ce cas, une ré-intervention est nécéssaire.

Hydrogel

Plus récent, ce gel aqueux est constitué essentiellement d'eau gélifiée par un dérivé de cellulose. Sa consistance est plus naturelle que le sérum physiologique. En cas de rupture de l'enveloppe, le gel peut être resorbé par l'organisme.

Variétés de prothèses mammaires

De par leurs formes et leurs textures, il existe actuellement une grande variété de prothèses mammaires, permettant une adaptation personnalisée à chaque cas. Parmi les prothèses rondes, les plus anciennes, il existe différentes variété en fonction de leur projection faible, moyenne ou haute lorsque la prothèse est vue de profil.

A côté des prothèses rondes classiques sont apparues des implants dits "anatomiques". Vues de profil, ces prothèses sont en forme de goutte, imitant le profil de la glande mammaire naturelle. Ces implants mammaires anatomiques existent également en différents profils plus ou moins hauts, larges ou projetés.

Reconstruction du sein

Au-delà de la pose d'une prothèse en silicone ou en sérum physiologique, les chirurgiens peuvent aujourd'hui reconstruire un sein en prélevant des tissus dans une autre région du corps. A cette fin, de la peau et de la graisse sont prélevées soit dans le dos, soit dans l'abdomen. Le processus de reconstruction  s'étale en général sur plusieurs mois et nécessite plusieurs interventions.

Ce sont les chirurgiens et les équipes qui pratiquent la reconstruction mammaire qui vous donneront toutes les précisions vous permettant de prendre une décision éclairée.

Ainsi, n'hésitez pas à leur poser toutes les questions qui vous viennent à l'esprit.

Comment se passe l'intervention ?

Un interrogatoire minutieux suivi d'un examen clinique attentif réalisé par le chirurgien en personne constitue une étape essentielle pour assurer le succès de l'intervention.

A l'issue de cet examen, le chirurgien choisira, en concertation avec vous, le type et la taille des implants ainsi que le positionnement de la prothèse, devant ou derrière le muscle. Il vous expliquera en détails  le déroulement de l'intervention, l'emplacement des cicatrices et les précautions post-opératoires.

Quels sont les risques les plus courants ?

Les risques inhérents aux prothèses mammaires peuvent être dus à l'acte chirurgical ou être spécifiquement liés aux implants

Risques  dus à l'acte chirurgical

Infection : toute intervention chirurgicale comporte un risque d'infection. Très rare après la pose d'une prothèse mammaire, l'infection peut s'observer dans les jours qui suivent l'intervention, mais elle peut également être tardive et se manifester "à bas bruits".

Hématome : il s'agit d'une accumulation de sang autour de la prothèse, survenant généralement au cours des premières heures après l'intervention. Lorsque l'hématome est petit, l'organisme se charge de faire le nécessaire pour l'éliminer; lorsqu'il est volumineux, un drainage chirurgical peut s'avérer nécessaire.

Retard ou anomalie de cicatrisation : il arrive que la cicatrisation de la plaie soit retardée ou que la cicatrice ne soit pas aussi discrète qu'escompotée. Ainsi, à terme, les cicatrices peuvent parfois être élargies, adhérentes, hyper ou hypo-pigmentées. Dans la plupart des cas, ces complications sans gravité sont efficacement traitées par une petite intervention chirurgicale.

Altérations de la sensibilité : fréquentes durant les premier mois post-opératoires, elle finissent par régresser avec le temps.

 

L'avis du pharmacien Forum Santé

Après 2 stages respectifs en clinique et en hopital, je me suis spécialisée dans  la prothèse mammaire. Je vois arriver des personnes parfois désemparées à qui nous arrivons à redonner moral et sourire.

La pharmacie dispose d'un studio en dehors de la pharmacie, et je reçois sur Rendez-vous pour l'essayage des prothèses et des soutien-gorge, afin que le résultat soit le plus adapté et le plus naturel possible.

Chaque année, j'invite les patientes à venir découvrir la nouvelle collection de lingerie et de maillots de bain. Elle constatent que leur féminité est préservée même après une telle intervention.

Madame Traversa - Pharmacie Forum Santé - Charnay-Les-Mâcon

Risques spécifiquement dus à l'implant

Formation de plis ou de vagues : il est possible que l'enveloppe des implants remplis de liquide physiologique se plisse, ce qui peut être visible sous la peau sous forme de vagues ou être perceptible au toucher.

Rupture : une perte d'étanchéité de l'enveloppe peut s'observer, avec fuite possible du produit de remplissage. S'il s'agit de sérum physiologique ou d'hydrogel résorbable, un dégonflement partiel ou total de la prothèse en résultera. Par contre, s'il s'agit de gel de silicone, celui-ci restera contenu au sein de la membrane qui l'isole.

Capsule fibreuse ou coque : confronté à un corps étranger, notre organisme tente de l'isoler des structures avoisinantes en constituant une capsule hermétique.
Normalement, cette capsule est fine, mais il arrive que cette capsule devienne fibreuse et se rétracte, prenant alors que le nom de "coque".

Augmentation du volume des seins par prothèse

Dans ce cas de figure, l'intervention est destinée à accroître le volume des seins, jugé insuffisant, via l'implantation d'une prothèse. La décision d'augmenter le volume des seins est avant tout personnelle.

 

note
déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Se connecter

0 commentaire


PARTAGER :
ENVOYER UNE ORDONNANCE
CONTACTER
UN DOCTEUR EN PHARMACIE

Trouvez votre
pharmacie Forum Santé

erreur Code postal non valide !

Commandez en ligne
& retirez vos achats
en pharmacie

Newsletter

Recevoir la newsletter
Forum Santé
Réalisation Digital Concept - 2017 Mentions légales