Vous avez déjà un compte ?
Pas encore membre ?
Forumsanté > Conseil Santé > Maman & bébé > Grossesse > Astuces et conseils pour la future maman

Le magazine

Consultez-le en ligne !
Conseil Santé

Astuces et conseils pour la future maman


PARTAGER :
  • Recommander à un(e) amie(e)

    X









     

    * Champs obligatoires

Bravo pour votre grossesse !

Mettre au monde un bébé est l’un des évènements les plus saillants de la vie d’une femme.
Quel évènement ! Quelle joie ! Quel plaisir !
Votre corps est incapable de garder secrète cette grossesse. A peine quelques semaines après la conception, il se transforme : vos seins grossissent alors que les mamelons et les aréoles s’assombrissent. Il est aussi possible que votre comportement vous trahisse malgré vous : vous n’êtes plus la même, vous avez changé. Toutefois, c’est à vous de savoir quand prévenir les autres membres de votre famille, vos amis et vos collègues.

Alimentation: notions de base

La formule « manger de tout avec modération » s’applique à nous tous et a fortiori si vous êtes enceinte. Une barre de chocolat, un soda ou un gâteau à la crème de temps en temps ne font de mal ni à vous ni à votre foetus.

Toutefois, ils ne constituent pas de bons choix sur une base quotidienne. Dans votre corps, un bébé se développe et ce bébé a besoin de toute votre aide : il doit recevoir tous les nutriments nécessaires à sa croissance.

A cet effet, un apport suffisant en sels minéraux et en oligo-éléments est absolument capital. 

Lisez attentivement les paragraphes suivants, car vous devez ajouter ou soustraire certains produits de votre panier d’achats.

Le calcium

Consommez au moins quatre produits laitiers par jour et, éventuellement, une eau minérale riche en calcium, comme Hépar ou Contrex. En effet, un apport quotidien de 1 200 mg de calcium par jour est recommandé durant la grossesse.

Ce nutriment assure la constitution du squelette de votre foetus, limite le risque de décalcification de vos os et contribue à l’enrichissement en calcium de votre lait, ce qui est crucial durant l’allaitement.

Le fer

Pensez à consommer des aliments riches en fer, tels que la viande rouge, les légumes secs ou les amandes. En effet, tout au long de la grossesse, vos besoins en fer ne cessent d’augmenter. Un apport suffisant en fer permet d’assurer le transport de l’oxygène dans votre sang ainsi que dans celui de votre foetus.

L’iode

Durant votre grossesse, consommez des produits de la mer car ils sont riches en iode. Un apport suffisant en iode est indispensable au bon fonctionnement de votre glande thyroïde, ainsi qu’au développement optimal de votre foetus. Veillez toutefois à bien cuire les poissons et les fruits de mer pour éviter toute intoxication alimentaire. Autre source d’iode : le sel enrichi en iode.

Toutefois, n’en abusez pas, car l’excès de sel risque de provoquer une hypertension. Par ailleurs, consommer trop de sel risque d’aggraver vos problèmes de « jambes lourdes ».

L’acide folique

Au quotidien, mangez des légumes à feuilles vertes, des lentilles, des bananes, de l’avocat ou des noix car ils sont riches en acide folique. L’acide folique est indispensable pour la femme enceinte car il permet de prévenir des malformations comme le spina bifida. D’ailleurs, dans certains pays, comme les Etats-Unis, la prescription d’acide folique est systématique chez toutes les femmes enceintes.

La vitamine D

Au cours de votre grossesse, veillez à un apport suffisant en vitamine D, contenu dans le jaune d’oeuf, les poissons gras, le fromage ou le beurre. Aussi appelée vitamine du soleil, elle est synthétisée par la peau, sous l’impulsion des rayons du soleil.

De ce fait, n’oubliez pas de sortir tous les jours pendant une vingtaine de minutes pour que cette vitamine puisse être produite !
La vitamine D, en stimulant la fixation du calcium sur les os de votre foetus, est le garant d’un squelette robuste à la naissance.

Produits à supprimer

D’autres produits, en revanche, sont à bannir de votre panier d’achats.

Tabac

Fumer réduit le flux sanguin que reçoit le foetus, ce qui entraîne un poids de naissance plus faible que la normale. Le risque de fausse couche est également accru.

En conclusion : arrêtez la cigarette ! Si vous n’y parvenez pas seule, tournez-vous vers un professionnel de la santé qui vous épaulera.

Alcool

La consommation d’alcool pendant la grossesse doit être exceptionnelle ou être limitée à une faible quantité. En effet, elle peut être dramatique pour votre enfant, et ce d’autant plus que votre consommation d’alcool est régulière et excessive.

L’alcool se diffuse rapidement à travers le placenta et se mêle au sang du bébé. Il peut ainsi entraîner un retard de développement du foetus et des malformations graves, en particulier au niveau du cerveau.

Autres produits

Pour des raisons de sécurité, évitez les charcuteries artisanales, le foie, les fromages au lait cru et les produits de la mer lorsqu’ils sont crus ou mal cuits. Limitez votre consommation de cacahuètes et d’huile d’arachide si vous souffrez d’allergie.

Bannissez les poissons pouvant contenir des polluants comme le thon, la daurade ou l’espadon. Si vous avez un doute sur les aliments que vous consommez, demandez conseil au médecin qui vous suit.

Quelques inconvénients de la grossesse

Hélas, la grossesse n’est pas seulement source de joie mais peut s’accompagner de désagréments, tels que douleurs dans les jambes, incontinence et varices.

Jambes lourdes et pieds qui gonflent…

Nombreuses sont les femmes enceintes qui se plaignent, particulièrement en fin de journée, de gonflement des pieds, aussi appelé oedème.


Le mécanisme de l’oedème est facile à expliquer : en augmentant de volume, l’utérus exerce une pression sur les veines des membres inférieurs. De ce fait, le sang a tendance à stagner dans les jambes au lieu de retourner vers le coeur.

Lourdeur, douleur et gonflement s’en suivent. Certaines femmes souffrent en plus de démangeaisons, de fourmillements ou d’une sensibilité excessive le long du trajet des veines. Intensifiés en fin de journée, tous ces symptômes sont soulagés par l’élévation des jambes.

Fort heureusement, des remèdes simples existent. En voici quelques-uns :

Bougez, bougez, bougez...

Quelques exercices simples peuvent produire des miracles : il suffit d’élever les jambes au-dessus du niveau du coeur pour abaisser la pression dans les veines. Toutefois, pour être efficaces, ces exercices doivent être réalisés durant une dizaine de minutes et être répétés plusieurs fois par jour. Si vous devez rester debout ou assise pendant de longues heures, levez-vous le plus souvent possible et marchez pendant quelques minutes afin de faire travailler les muscles du mollet.

Buvez beaucoup...

Une femme enceinte doit boire au moins un litre et demi de liquide chaque jour. Boire beaucoup et régulièrement permet de faire circuler le sang et de limiter ainsi la stase veineuse et les troubles qui en résultent.

Toutefois, mieux vaut limiter les boissons riches en caféine comme le café, le thé ou les colas : ils risquent d’énerver votre bébé. Peut-être préférez-vous les sodas à l’eau ou au lait ? Erreur grossière ! Les boissons de ce type contiennent beaucoup de sucres et de calories : elles risquent de vous faire prendre trop de poids et d’aggraver vos troubles circulatoires. Mieux vaut donc avoir recours à de l’eau ou à des tisanes.

Évitez la chaleur et appliquez du froid

En cas de grossesse, l’hygiène corporelle doit être parfaite, car le risque de problèmes dermatologiques est important. Toutefois, les douches très chaudes, les bains brûlants sont à éviter si vos pieds ont tendance à gonfler. Ces mesures aggravent la stase veineuse. A l’inverse, l’application de douches froides et tièdes alternées stimule la circulation sanguine, ce qui favorise le retour du sang veineux vers le coeur.


Varices et gêne esthétique

Durant la grossesse, des varices peuvent apparaître. Elles se manifestent sous forme de cordons bleus, tortueux et saillants, au niveau des jambes ou des cuisses. D’autres manifestations de l’insuffisance veineuse y sont souvent associées : gonflement des pieds, crampes nocturnes ou fourmillements. La station assise ou debout prolongée exacerbe ces symptômes.

Les varices ne sont pas une fatalité ! Voici quelques conseils :

Faites des massages

Des petits massages de la jambe, toujours dirigés du bas vers le haut, permettent de faire remonter le sang vers le coeur et de soulager la pression qui règne dans vos veines. Si ces mesures ne suffisent pas, la prise de médicament contre les jambes lourdes et le port de bas de contention peuvent s’avérer utile.

Portez des bas de contention

Il s’agit d’une mesure simple mais efficace : ces bas procurent un certain degré de soutien à toute la jambe, empêchent l’accumulation de sang dans les veines et aident ainsi à réduire l’inconfort causé par les varices.


Disponibles en pharmacie, les bas de contention existent en deux longueurs, soit le bas mi-jambe, soit le bas complet. Ils sont gradués en différentes puissances de compression. Enfilez-les le matin, en position couchée, avant de vous lever et gardez-les toute la journée. Enfin, n’oubliez pas, sur prescription, la Sécurité Sociale vous rembourse deux paires dans l’année !

Grossesse et vergetures…

Près de 75 % des femmes enceintes se plaignent de vergetures, à un moment donné de leur grossesse, le plus souvent durant le 6ème mois.

Provoquées par une rupture des fibres élastiques du derme, ces vergetures se traduisent par des stries de longueur et de couleur variables. Rouges au début, elles tendent à devenir blanches et nacrées. Leurs localisations préférentielles sont les cuisses, les hanches, les seins, les fesses mais aussi l’abdomen.


Les vergetures ne sont pas rares au cours de la grossesse justement parce que certaines parties de votre corps connaissent un étirement maximal. Pour les traiter, il n’existe pas de remède miracle mais des mesures simples peuvent aider :

Surveillez votre poids

La prise de poids excessive favorise l’apparition de vergetures. En revanche, si la prise de poids est bien contrôlée, leur apparition est moindre.

Attention, il ne s’agit pas de chercher coûte que coûte à limiter la prise de poids : un régime restrictif durant la grossesse vous expose, vous et votre enfant, à des carences. Parlez-en à votre gynécologue, votre médecin traitant ou votre pharmacien car ils sont là pour vous conseiller.

Crème anti-vergetures

Des crèmes anti-vergetures sont disponibles en pharmacie. Elles peuvent s’avérer bénéfiques. Elles doivent être appliquées matin et soir et elles contribuent à une hydratation optimale de la peau.

Votre pharmacien pourra vous fournir plus d’informations à ce sujet. N’hésitez pas à le solliciter !

 

Incontinence urinaire…

Durant la grossesse, environ un tiers des femmes enceintes connaissent des épisodes de pertes d’urine, aussi appelés « incontinence urinaire ». A mesure que l’utérus se distend avec l’avancement de la grossesse, la pression accrue sur la vessie force à uriner plus souvent, et parfois involontairement. Ce type d’incontinence s’arrête après la naissance du bébé, vu que la vessie n’est plus sous pression.


Par contre, chez certaines femmes, l’incontinence urinaire réapparait à un stade ultérieur. En effet, au cours de la grossesse, les muscles et les structures de soutien du petit bassin sont mis à rude épreuve. Les dommages causés par l’accouchement ne font qu’aggraver la situation ! Ainsi, une épisiotomie ou une extraction du bébé par forceps peuvent fragiliser le col de la vessie et l’urètre, ce qui peut déboucher sur une incontinence urinaire.


Si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, certaines mesures de prévention sont essentielles :

Exercices du plancher pelvien

Les exercices du plancher pelvien contribuent à réduire les risques d’incontinence urinaire, à condition qu’ils soient bien enseignés et effectués fréquemment.


Durant ces exercices, vous devez contracter les muscles du plancher pelvien afin de les rééduquer et de les renforcer, ce qui contribue à améliorer le support de la vessie. Sans effets indésirables, ces exercices sont très efficaces. Leur réussite relève entièrement de votre motivation.


Toutefois, les résultats ne sont pas imminents et il faut continuer à faire ces exercices pendant au moins 3 mois. Ils sont généralement enseignés par des physiothérapeutes.


En principe, plusieurs consultations sont nécessaires, au cours desquelles le physiothérapeute vérifie si vous faites bien les exercices. Par ailleurs, ces séances vous aident à rester motivée. Si vous ne connaissez pas de physiothérapeute, votre médecin traitant peut vous en recommander un.

Le conseil

FORUM SANTÉ


En fin de grossesse, les femmes qui viennent me voir sont souvent incommodées par de l’acné. C’est désagréable, mais ce sont juste les hormones qui travaillent. Il faut aussi les rassurer lors du test de dépistage de la toxoplasmose (une maladie transmissible par les chats et pouvant entrainer des complications) en leur expliquant d’essayer de limiter autant que possible les contacts avec leur animal domestique pour que leur grossesse se passe sans encombre.


M. Perignon, pharmacie Forum Santé, Massy

 

note
déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Se connecter

0 commentaire


PARTAGER :
  • Recommander à un(e) amie(e)

    X









     

    * Champs obligatoires

ENVOYER UNE ORDONNANCE
CONTACTER
UN DOCTEUR EN PHARMACIE

Trouvez votre
pharmacie Forum Santé

erreur Code postal non valide !

Commandez en ligne
& retirez vos achats
en pharmacie

Newsletter

Recevoir la newsletter
Forum Santé
Réalisation Digital Concept - 2017 Mentions légales