Vous avez déjà un compte ?
Pas encore membre ?
Forumsanté > Conseil Santé > Psycho > Famille > Ecole maternelle : Votre enfant est-il prêt à devenir propre ?

Le magazine

Consultez-le en ligne !
Conseil Santé

Ecole maternelle : Votre enfant est-il prêt à devenir propre ?


PARTAGER :
  • Recommander à un(e) amie(e)

    X









     

    * Champs obligatoires

L’entrée à l’école maternelle est une étape importante attendue par certains parents ou générant de l'inquiétude pour d'autres, surtout si l'enfant n’est pas tout à fait propre à l'approche de la rentrée scolaire. Comme bon nombre de parents, vous allez sans doute profiter de l’été pour régler le problème, une période propice pour aider votre "grand" à devenir autonome sans le stresser : vous êtes plus disponible et les petites culottes sèchent plus vite ! Voici nos conseils pour ne pas brûler les étapes et ne pas opter pour des méthodes inadaptées.

À quel âge commencer ?

Quand votre enfant sera prêt et c’est lui qui vous le fera savoir car il n’y a pas d’âge pour être prêt : certains le sont dès 20 mois, d’autres seulement entre 2 et 3 ans. Dans tous les cas, il faut éviter d'aborder le sujet avant 18 mois.

Certains signes indiquent néanmoins que le moment est proche. Votre enfant marche depuis un bon moment, il est capable de monter et de descendre un escalier, de se relever tout seul quand il tombe, de se retenir pendant la sieste… et s'il manifeste de l’intérêt pour le pot vous pouvez lui proposer de s’y asseoir. S’il s’en détourne, inutile d’insister, il y reviendra tout seul dans quelques jours ou quelques semaines.

Ne pas multiplier les apprentissages

Votre grand bébé commence à renoncer à son biberon du matin. Il se détache tout doucement de sa sucette, il délaisse parfois son doudou, il gravit les escaliers de mieux en mieux… : Le moment n’est pas bien choisi pour exiger de lui qu’il devienne propre car il ne peut pas investir son énergie dans plusieurs apprentissages !

Un pot accessible…

Evitez les endroits inaccessibles ou trop exposé aux regards. Selon Thomas Aubrège, Directeur de crèche et membre de l'Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et des Étudiantes (ANPDE), pour acclimater l’enfant en douceur il est préférable de commencer par mettre le pot à disposition de façon accessible, dans un endroit tranquille et confortable.

Lorsqu'il vous semble qu'il est prêt, n'hésitez pas à lui proposer les toilettes avant et après la sieste par exemple, de lui retirer la couche pour une courte période afin qu’il s’habitue et prenne conscience de ce qui se passe.

Le plus important est de toujours rester patient et de ne pas dramatiser après les accidents, comme le souligne Thomas Aubrège : “Si les parents ont essayé de faire acquérir la propreté à leur enfant mais que cela ne fonctionne pas, il ne faut pas hésiter à lui remettre les couches et de retenter plus tard lorsque l’enfant sera mieux disposé. C’est une question de maturité".

livre propreté enfant


Dans la bibliothèque de Bébé…


Petit Ours Brun et le pot
Ed. Bayard Jeunesse – 3,90€ – À partir de 1 an
Un personnage bien connu des tout petits et une histoire dans laquelle votre bébé pourra facilement s'identifier.


Je ferai pas caca dans le pot ! 
Ed. Thierry Magnier – 8€ - A partir de 1 an
Quand souriceau retire sa couche pour faire dans le pot, sa mère applaudit des deux mains. Mais cela ne l’empêche pas de jeter aussitôt les précieuses crottes dans les toilettes ! Ce qui laisse notre souriceau bien perplexe : à quoi ça sert de faire caca dans le pot si c’est pour s’en débarrasser aussitôt ?
Cet ouvrage aborde avec humour et délicatesse les questionnements récurrents chez l’enfant liés à l'apprentissage de la propreté.

Valoriser ses efforts… et évitez les réprimandes

Durant cette période, votre enfant a besoin de se sentir soutenu. Sans excès, n'hésitez pas à le féliciter quand il a fait dans son pot. S'il n'y arrive pas, vous pouvez l'encourager sans pour autant lui montrer que cela vous touche car l'enjeu deviendrait pour lui trop important.

Evitez de le gronder s'il ne parvient pas à faire dans le pot, au contraire laissez-le tranquille un certain temps (pas plus de 10 mn) avant de réessayer plus tard dans la journée. Les enfants sont souvent contrariés de ne pas y arriver et vos reproches ne feraient qu'accroître le sentiment d'insatisfaction, voire de culpabilité. Par ailleurs, lorsqu'il fait dans sa couche, pensez à mettre les selles dans le pot, puis videz-le dans les toilettes et laissez votre enfant tirer la chasse d'eau.

En revanche, si votre enfant est dans un comportement oppositionnel caractérisé : il fait systématiquement à côté du pot, joue avec son caca, en met sur les murs…, il faut le gronder.

Au secours, mon enfant n’est pas propre pour la maternelle !

Dans la plupart des écoles un des critères pour rentrer à la maternelle est la propreté. Cependant, "les parents ne doivent s’angoisser à ce sujet", explique Thomas Aubrège qui conseille, si l’enfant n’est pas totalement propre, de prendre rendez-vous avec la direction de l’école ou avec le professeur des écoles qui va s’occuper de l’enfant pour aborder le sujet afin de trouver des solutions pour gérer la situation.

La majorité des enfants qui rentre en petite section est propre. Si un ou deux enfants ne le sont pas totalement, l'Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (ATSEM) qui assiste le professeur des écoles, est présent pour toutes les questions relatives à l’hygiène des enfants. En revanche, si l’enfant n’est pas propre du tout et que cela pose un problème, il est possible de trouver des solutions comme l’école à mi-temps par exemple. A l’école maternelle, des pauses pour que les enfants se rendent aux toilettes sont organisées régulièrement (toutes les 45 minutes environ). C’est l’occasion pour ceux qui ne sont pas totalement propres d’accélérer l’apprentissage en suivant le rythme des petits camarades.

"Si à quelques semaines de la rentrée à la maternelle, l’enfant n’est toujours pas propre, il ne faut pas s’inquiéter, précise Thomas Aubrège. Cela signifie seulement que l’enfant a besoin de d'avantage de temps. Rien ne sert de se précipiter car cela pourrait engendrer un blocage chez l’enfant qui ressent l’inquiétude de ses parents face à cette situation. Il est également possible que l’enfant n’apprécie pas le pot, dans ce cas, les parents peuvent lui proposer un réducteur de toilettes" : un moyen de faire comme les grands !

Quelques repères pour ne pas s'inquiéter inutilement

  • Vers 15 mois, un enfant sait prévenir quand sa couche est mouillée.
  • Entre 18 et 24 mois, il est capable de maîtriser ses sphincters, c'est-à-dire les muscles qui commandent la fermeture de la vessie et de l’anus.
  • Généralement, la propreté durant la journée est acquise aux alentours de 28 mois, celle de nuit vers 36 mois.
  • On ne peut parler d'énurésie (pipi au lit) qu'à partir de 5 ans.
note
déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Se connecter

0 commentaire


PARTAGER :
  • Recommander à un(e) amie(e)

    X









     

    * Champs obligatoires
ENVOYER UNE ORDONNANCE
CONTACTER
UN DOCTEUR EN PHARMACIE

Trouvez votre
pharmacie Forum Santé

erreur Code postal non valide !

Commandez en ligne
& retirez vos achats
en pharmacie

Newsletter

Recevoir la newsletter
Forum Santé
Réalisation Digital Concept - 2017 Mentions légales