Vous avez déjà un compte ?
Pas encore membre ?
Forumsanté > Conseil Santé > Psycho > Famille > Vacances en famille : déjouez les galères !

Le magazine

Consultez-le en ligne !
Conseil Santé

Vacances en famille : déjouez les galères !


PARTAGER :

Cet été, c’est décidé, vous vous retrouverez tous dans la maison de famille ! Vous souriez réjouissez rien que d’y penser ? Eh bien pour continuer à sourire et à rire sur place en partageant de bons moments, lisez nos conseils avisés pour préserver une bonne entente familiale…

Ma mère râle souvent au sujet des enfants…

Milou74

« Les enfants sont tellement plus sages quand vous n’êtes pas là… ». Un sous-entendu des grands-parents qui vise souvent à indiquer aux parents qu’ils sont un peu trop laxistes (surtout en vacances où l’on n’a pas toujours envie de se fâcher), qu’ils ne sont pas assez fermes quand leur progéniture chahute, fait des caprices, réclame des cadeaux… »

Si cela est vrai et que vous admettez avoir franchement lâché du lest, parlez à vos enfants et reposez les bases du respect, de la discipline, pour que tout se passe bien. Mais si, comme à son habitude, Mamie exagère, fermez les écoutilles et profitez de la première occasion pour lui laisser les petits et partir en excursion le temps d’une journée en amoureux. En optant pour des vacances « tous ensembles », elle a peut-être l’impression que vous lui dérobez un peu de l’affection que lui témoignent ses petits-enfants quand ils sont seuls avec elle…


Mes parents n’en ont que pour mes neveux et nièces…

Lolo007

« Les enfants de ma sœur n’ont que des qualités alors que les miens ont tous les défauts. Du coup, c’est toujours à eux qu’ils font des compliments, un peu plus de cadeaux, offrent des sorties sympas… »

Dans ce type de situation, tout semble en place pour une jolie partie de rivalité fraternelle. Au lieu de prendre en grippe votre sœur et son mari ainsi que leurs enfants, prenez Papy-mamy « entre quat’z’yeux » sans hausser le ton et demandez-leur de garder leurs réflexions pour eux. Et surtout, ne rentrez pas dans leur jeu ! Quand ils encensent les neveux, faites comme si vous n’entendiez pas et profitez-en pour câliner les vôtres. Evitez de tenir les neveux à l’écart (ils n’y sont pour rien !) et, au contraire, embarquez-les le plus souvent possible avec les vôtres pour des balades, des visites…, en laissant les aïeux à la maison ! 

 

Cohabiter avec les cousins et leurs enfants, quelle galère ! 

Solène69002

« L’an dernier, à l’occasion d’une grande fête de famille, nous avons partagé un grand chalet familial à la montagne. Tous les jours, 12 bouches à nourrir, les horaires des ados pas du tout en phase avec ceux des tout-petits, le ballon d’eau chaude toujours à moitiés vide, le manque d’initiative des autres couples pour assurer l’intendance…, cela s’est vite transformé en soupe à la grimace ! »

Pour éviter ce genre d’ambiance lors de vos prochaines vacances, mieux vaut vous mettre d’accord avec les autres familles avant de partir. Qui fera à manger ? Qui gèrera la caisse commune des courses ? A quelle heure les petits iront au lit ? Les inscrira-t-on à un club ? Feront-ils des devoirs de vacances et à quel rythme ? Les ados auront-ils la permission de minuit ? Autant de questions auxquelles il vous faudra répondre d’une seule voix une fois sur place pour éviter les tensions, voire les francs désaccords. C’est le meilleur moyen pour rester en bons termes après le séjour… et pour envisagez des retrouvailles l’année suivante !


Premières vacances de famille recomposée : quels pièges à éviter ?

Liv22

« Ma meilleure amie m’a raconté que l’été dernier, avec ses beaux-enfants, ça a été l’enfer. Ils n’arrêtaient pas de dire qu’avec leur mère, c’était mieux. Ils refusaient les activités qu’on leur proposait. Ils se disputaient sans cesse avec les propres enfants de mon amie et se plaignaient auprès de leur père qu’elle était méchante avec eux. J’ai peur qu’il m’arrive les mêmes déboires… A l’aide ! »

Pour une première expérience de « recomposition », allez-y mollo. Un séjour d’une dizaine de jours, ça suffit, ça permet de voir comment ça se passe dans un vrai quotidien, toujours différent d’un week-end surtout si, d’une manière générale, vos relations sont un peu distantes. Etablissez des règles avec le Papa avant le départ et briefez la troupe le jour de l’arrivée. Le reste des vacances, votre homme les passera dans sa famille, chez des amis… avec ses enfants, et vous de vôtre côté avec les vôtres. Et vous serez ravis de vous retrouver en couple après 10 ou 15 jours de séparation !

A lire

  • Pour poser les bonnes limites et passer des vacances en famille zen : J’en ai marre de crier de la pédopsychiatre Gisèle Georges. Ed. Eyrolles, 14,90 €.
  • Pour éviter les prises de bec et autres bouderies dans les familles recomposées : D’abord, t’es pas ma mère ! de la pédopsychiatre Marie-Claude Valejo et de la journaliste Mireille Fronty. Ed. Albin Michel, 8 €.
note
déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Se connecter

0 commentaire


PARTAGER :
ENVOYER UNE ORDONNANCE
CONTACTER
UN DOCTEUR EN PHARMACIE

Trouvez votre
pharmacie Forum Santé

erreur Code postal non valide !

Commandez en ligne
& retirez vos achats
en pharmacie

Newsletter

Recevoir la newsletter
Forum Santé
Réalisation Digital Concept - 2017 Mentions légales