Vous avez déjà un compte ?
Pas encore membre ?
Forumsanté > Conseil Santé > Santé > Maux du quotidien > Acouphènes : savoir les repérer et les traiter

Le magazine

Consultez-le en ligne !
Conseil Santé

Acouphènes : savoir les repérer et les traiter


PARTAGER :
  • Recommander à un(e) amie(e)

    X









     

    * Champs obligatoires

Un jour, ça bourdonne, ça siffle dans votre oreille. Et puis, au bout de quelques secondes ou de quelques minutes, ce son pénible disparaît comme par enchantement… ou pas.

Un acouphène, c’est quoi exactement ?

 

On peut décrire un acouphène comme une sensation auditive perçue  en l’absence de toute stimulation extérieure : sifflements, bourdonnements,  cliquetis qu'aucun bruit alentour n’explique,  dans une oreille ou dans les deux, à l’intérieur, à l’avant ou à l’arrière de la tête, occasionnellement, de façon intermittente ou continue. De fait ils arrivent plus fréquemment après 60 ans.

Est-ce lié à une maladie, une lésion dans l’oreille ?

Certains acouphènes, dits « objectifs », peuvent être entendus par le médecin. Ils sont générés par un trouble de santé bien réel (comme par exemple des variations du flot sanguin dans le conduit auditif qui le rendent plus audible). Ces acouphènes sont rares, mais ils ont l’avantage de pouvoir disparaître via un traitement car le médecin peut en déterminer la cause.

On dit que ces sons sont subjectifs, vrai ou faux ?

Vrai, dans 95% des cas. Lorsque les acouphènes ne sont audibles que par la personne qui en souffre, ils sont dits « subjectifs » car leur cause, leur diagnostic et leurs symptômes sont encore méconnus. On les associe le plus souvent à des expositions fréquentes et prolongées au bruit (l’utilisation par les jeunes des MP3 fait craindre une prévalence à long terme) et à la surdité liée au vieillissement, au-delà de 50 à 60 ans. Dans le premier cas, les chercheurs pensent que les acouphènes peuvent être consécutifs à la destruction des cellules auditives et à leurs cils vibratiles. Ces derniers bougeraient même en l’absence de sons et transmettraient un signal permanent au nerf auditif. Dans le second cas, il s’agirait d'un disfonctionnement du système auditif central. Enfin, les acouphènes sont parfois associés au stress et à la dépression.

Doit-on consulter rapidement ?

Si les acouphènes font suite à une perte d’audition significative, s’ils sont associés à des vertiges et/ou à des maux de tête intenses, l’avis d’un urgentiste peut être nécessaire. Dans le cas où ils ne sont pas liés à une maladie grave mais surviennent régulièrement de jour comme de nuit, depuis 24h à 48h, de manière intense et continue, une consultation chez votre médecin s'impose. Il vous dirigera sans doute vers un spécialiste ORL qui réalisera un audiogramme (mesure de la capacité auditive du patient) et d’éventuels examens complémentaires (radios, bilan sanguin…).

Existe-t-il des traitements ?

Quand les acouphènes sont liés à une maladie déterminée (otite, ostosclérose…), il est possible d’obtenir une guérison. Mais dans le cas d’acouphènes « subjectifs », on n'obtient qu'une amélioration.

- Si les acouphènes sont liés à une perte d’audition,  porter une prothèse auditive suffit parfois à les enrayer.

- S'ils  résultent du stress ou de la dépression, on propose un traitement anti-inflammatoire (corticoïde) ou vasodilatateur, associé à des médicaments anxiolytiques ou somnifères. Avec en général de bons résultats.

- Si les acouphènes touchent des patients à l’audition normale, on utilise aujourd’hui un générateur de sons blancs. Il s’agit d’une petite prothèse qui génère dans l’oreille un sifflement à faible volume masquant l’acouphène. Pour de bons résultats, il faut porter l'appareil tous les jours durant 6 mois.

Comment éviter leur aggravation ?

Qui dit acouphènes ne dit pas obligatoirement gêne persistante. Fort heureusement, elle peut disparaître ou de devenir parfaitement tolérable. Deux comportements sont néanmoins à éviter : s'isoler totalement du bruit en cherchant à vivre dans un endroit extrêmement calme et exposer ses oreilles à des volumes trop élevés. Le stress et l’anxiété étant des facteurs aggravants des acouphènes, il est important d’apprendre à les gérer en pratiquant le yoga, la méditation, la sophrologie ou encore une activité physique régulière.

Vos acouphènes, parlez-en !

 
Pour échanger avec d’autres patients, obtenir des informations sur les traitements actuels
et des conseils pour mieux vivre le quotidien, rendez-vous sur le forum de l’association
France Acouphènes : www.france-acouphenes.org
note
déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

Se connecter

0 commentaire


PARTAGER :
  • Recommander à un(e) amie(e)

    X









     

    * Champs obligatoires

ENVOYER UNE ORDONNANCE
CONTACTER
UN DOCTEUR EN PHARMACIE

Trouvez votre
pharmacie Forum Santé

erreur Code postal non valide !

Commandez en ligne
& retirez vos achats
en pharmacie

Newsletter

Recevoir la newsletter
Forum Santé
Réalisation Digital Concept - 2017 Mentions légales